STUDIO

MALEMBE

MAA

STUDIO MALEMBE MAA •  Jean-Michel Kibushi Ndjate Wooto

Jean-Michel Kibushi Ndjate Wooto, communément considéré comme le premier cinéaste d'animation au Congo, étudie le cinéma à l'Institut National des Arts de Kinshasa entre 1985 et 1989. C'est à cette période qu'il découvre le cinéma d'animation à travers les productions belges de l'Atelier Graphaoui. En 1988, il monte le premier studio local mobile, Studio Malembe Maa et il réalise, en 1991, le premier film d'animation congolais Le crapaud chez ses beaux-parents, un stop-motion inspiré d'un conte Tetela de sa propre enfance. En 1992, il réalise Septembre Noir, qui raconte le coup d'état militaire de Kinshasa, en 1991, à travers la voix et les dessins d'enfants qui l'on vécu.

 

Aujourd'hui chercheur à la faculté des arts et de philosophie de l'Université de Gand, en parallèle à son travail cinématographique, il travaille  à l'analyse et la décomposition d'une mystification coloniale qui perdure: le regard européen porté sur les aniotos (hommes-léopards, représentés au musée de Tervueren et repris également dans Tintin au Congo) et qui constitue encore aujourd'hui un obstacle à la compréhension de ce phénomène social,  dans un sens historique. A travers des recherches universitaires ainsi que la réalisation d'un documentaire et d'une pièce de théâtre, Jean-Michel Kibushi Ndjate Wooto, explore la réalité enfouie sous ce mythe colonisé, remettant au centre du propos la question du recours aux rites d’initiation lorsque ceux-ci deviennent une arme d’autodéfense dans une lutte politique.

  https://research.flw.ugent.be/en/jeanmichel.kibushindjatewooto