D'UNE TRILOGIE

DES MYSTÈRES DU THEÂTRE AU DIPTYQUE DE L'ESPRIT 

A la croisée du théâtre élisabéthain et de la création contemporaine, La Tragédie Comique joue avec la représentation, son cortège d'impostures et de dévoilements, ses limites et son infinité et nous embarque, séance tenante, pour un voyage jusqu’au cœur d’un grand mystère : celui du théâtre. Yves Hunstad brasse le plaisir du jeu, l’intelligence alliée à l’émotion et nous livre un inoubliable moment de grâce.

Quand l'acteur devient-il personnage ? Que devient sa personne dans le jeu ? Comment peut-on croire à ce qu'il n'est pas possible de croire ? Marchant sur un fil invisible et tendu entre vrais et faux-semblants, jeu et hors-jeu, fiction et réalité, dans Du vent... et des fantômes, Ève Bonfanti et Yves Hunstad ôtent le masque avec humour, audace et finesse, 

exhibent les ficelles de la scène pour observer au plus vrai quand et comment naît le théâtre.

Deux sièges sagement posés derrière une table... et un étang. 

Le décor est campé, la lecture de la pièce peut commencer. Mais attention, qui parle ? Qui est devant vous ?

Au bord de l'eau, c'est un plongeon dans un univers en trompe l'œil, c'est l'intrusion dans le monde du théâtre par le biais d'un miroir aux reflets changeants... 

Cette fonction de dynamiteur des habitudes Eve Bonfanti et Yves Hunstad l'assument ici avec un très sérieux sens de l'humour. 

Une épopée physique et métaphysique pour six personnages dans les couloirs du temps et de la conscience. 

Aux confins de la métaphysique, de l’imaginaire et de la science, Voyage raconte l’histoire singulière de six personnages qui évoluent et se 

télescopent dans des zones différentes de l'espace- temps, 
déstabilisant nos repères, questionnant nos certitudes, comme autant de façons de percevoir la vie.

L'heure et la seconde nous plonge dans la nuit d’un auteur en train d’écrire, une nuit solitaire au cours de laquelle visiteurs de l’espace et molécules invisibles l’entrainent autant dans l’immensité du cosmos que dans les profondeurs de sa tasse de café... Et s'il fallait une preuve que grâce au théâtre on s'envole aux confins de l'univers sans attendre encore mille ans pour que cela soit réellement possible, L'heure et la seconde nous l'apporte.

Digressions et autres détours est une version portable de L'Heure et la seconde, conçue pour être jouée avant ou après  la projection du film Le Plaisir du désordre,

documentaire réalisé par Christian Rouaud sur le travail de création de La Fabrique Imaginaire. C'est un peu soi-disant « le débat » qui suit le film…